Le mouvement

A une époque, je pense que beaucoup auraient directement reposés leur téléphone rien qu’à la lecture de ce mot !! Mais aujourd’hui, le sport, c’est le quotidien quoi ! Qui ne fait pas ses 10 minutes de yoga le matin ? Qui ne fait pas son petit jogging du dimanche ? Sa rando d’une semaine l’été, son pilate du jeudi, son bikram du lundi soir, le volley à la plage, les 1000 steps par jours … AHAHAH pas de pression, hein ?


Même si en vrai, j’ai quand même l’impression que c’est entré dans le rythme de vie de beaucoup. Ce qui manque peut-être, c’est le temps au final. Tous ces gens qui se sont mis au sport pendant le confinement, levez la main ? Non, mais c’est normal ! A quel moment tu arrives à avoir les kids ready (oui ça veut dire habillés et ayant pris un petit-déjeuner et même, pour les perfectionnistes, les dents brossés), toi-même douché.e / habillé.e / nourri.e , la maison plus ou moins pas explosée, le chien sorti, les idées au clair … et tout ça avant 8h15, on est d’accord ?


Bon, donc les 30 minutes de yoga du matin, seulement quand ton réveil te sort du lit aux aurores, alors ce soir ? Une fois que tu es rentré.e chez toi, que tu as fait le diner (eh en plus, t’as une espèce de relou qui te met une pression de dingue pour que tu fasses un repas qui plairait à tes enfants autant qu’à un gorille, easy quoi), que tu as fait la lessive, étendu le linge, plié celui de la veille, que tu as passé du quality time avec tes enfants (oui parce que c’est bien connu les enfants le soir ils sont tellement sereins et calmes, ce qui t’aides à être toi-même tellement serein.e et calme), donc après tout ça, ta seule envie est de mettre ton plus mignon outfit de sport, faire un petit coup de HIIT dans ton salon ou d’aller à la salle (bien sûr en reprenant ta voiture ou le metro si possible parce que sinon franchement ta vie serait trop facile). Et ça tous les jours !


On dirait que j’essaye de vous décourager, et je n’ai même pas commencé à vous parler de pourquoi le mouvement c’est cool !! C’était juste pour vous mettre dans le mood.


Allez, je vous explique pourquoi vous vous motivez et pourquoi vous avez raison de le faire !


-> Commençons par le début ; tous les sports n’ont pas les mêmes buts et bienfaits mais ils ont tous un intérêt commun : ils permettent aux liquides du corps de circuler donc d’augmenter les échanges, l’élimination, le drainage, … et ils permettent de transpirer souvent donc d’éliminer les toxines par la peau. Donc deux bienfaits déjà hyper intéressants !


Une troisième vertue qui est quasiment constante est l’apaisement du mental et du système nerveux en général : « le muscle est le contrepoids du nerf ». Ce n’est pas moi qui le dit, c'est Pierre Valentin Marchesseau (le père de la naturopathie en France) et j’aurais tendance à le croire. Dans notre société actuelle, je crois que ce dernier point est presque le plus important.

Je mets un bémol ceci dit car tous les sports hyper compétitifs n’aident pas tellement à lâcher le mental (et aujourd’hui, on arrive quand même à mettre de la compétition dans le yoga ce qui est fou !).


Il y a cependant de grandes différences entre les sports :

- Symétrique (danse, yoga, natation, pilate …) ou asymétrique (tennis, football, course à pieds, …) : lorsque l’on muscle un côté ou une partie du corps plus que l’autre

- Avec ou sans compétition

- Cardio (rapide / assèche) ou « muscu » (lent / avec poids souvent / densifie)

- Avec ou sans trauma


Et ça a du sens de faire cette différence car on n’aura clairement pas les mêmes bénéfices en fonction de ce que l’on fait. L’idéal est de choisir son mouvement par rapport aux besoins de son tempérament et à ses envies donc un sport qu’on aime et qui va renforcer nos faiblesses. Parfois, on aura besoin d’en combiner deux pour arriver à trouver l’équilibre. Pour que ce soit plus parlant, je vais vous parler de mon exemple :

Je suis plutôt de type rétractée, j’ai donc en gros tendance à la déminéralisation (légère bien sûr !), à la frilosité, aux pensées qui prennent trop de place, à la fatigue (physique, psychique), il me faut donc un sport qui me permet de me densifier, et qui me fait aussi sortir de ma tête mais aussi qui ne tire pas trop donc pas trop extrême ou violent, et plutôt symétrique. L’idéal serait de combiner la biokinésie avec poids (un mélange de yoga et de gymnastique en gros et qui travaille beaucoup sur les organes) et un sport collectif (pas trop violent) ou un sport kiff (chez moi la danse).


Est-ce que c’est plus un peu plus clair avec un exemple ?

Donc si je résume, bouger c’est éliminer, faire circuler ses liquides, vider son esprit mais surtout équilibrer son tempérament, son système nerveux, ses faiblesses et trouver la joie dans le mouvement (qu’il soit pratiqué en collectivité ou non). Ca valait le coup de laisser tout le monde en plan à 18h pour aller faire de la zumba, non ?