L'alimentation

L'un des premiers outils pour vivre en harmonie avec le vivant

On va dire que c’est à la fois la voie d’entrée la plus simple et la plus complexe parce qu’elle porte en elle tellement plus que de simples habitudes de vies. Elle peut résumer à elle seule une culture entière, des valeurs familiales, des valeurs personnelles, voir même des revendications politiques !


Et au-delà de tout ça (et c’est déjà énorme), s’y ajoute les millions de théories sur ce qu'est une alimentation équilibrée, chacun clamant que la sienne est, bien entendu, la VERITÉ. C’est donc hyper facile de s’y retrouver


Aujourd’hui, je vais vous parler de MA vérité. C’est peut-être celle qui vous parlera, tout comme, après des heures et des heures de formations, écoutes et lectures, c’est celle qui, en tout cas, a fait sens pour moi.


Tout ça commence par un système digestif ; eh oui, l’alimentation qui NOUS convient, est l’alimentation qui, d’abord, peut être reconnue et traitée par NOTRE système digestif.


Pas par celui du lion, qui a un foie et des reins hyper puissants pour éliminer les déchets toxiques de la viande et qui a des dents assez puissantes pour mâcher les os de ses proies lui permettant ainsi d’équilibrer (par les minéraux qu’ils contiennent) l’acidité de la viande.


Pas par celui de la vache, qui a 4 estomacs et un intestin telllllllleemmment long pour gérer le fait de ne manger que des fibres toute la journée.


Mais un système digestif qui est presque identique à celui du gorille. Et l’avantage du gorille, enfin de ceux qui existent encore, c’est qu’ils sont encore assez connectés à leurs instincts pour savoir ce qu’il est bon pour eux de manger. Et j’insiste là-dessus parce que nous, nous en sommes tellement loin : entre les publicités partout, notre rythme de vie qui ne s’arrête jamais, la pression sociale, professionnelle, les injonctions en tous sens et en tous genres… Nos intuitions profondes ont un peu de mal à se faire entendre. Enfin je trouve, je ne sais pas vous ?


Bon donc le gorille… je vais résumer en disant qu’il mange tout cru, des fruits et légumes principalement et quelques petits insectes et œufs qui se cachent dans les feuilles qu’il avale.


Je pourrais m’arrêter là mais ça ne serait pas extrêmement productif. Pour beaucoup de raisons, mais la première c’est une évidence : nous ne vivons pas dans les même conditions qu’un gorille. Eh oui, notre système digestif est à peu près le même mais nos rythmes de vie, nos habitats, nos climats, etc., ne sont pas les mêmes du tout ; nous nous sommes beaucoup éloignés de nos conditions de vies optimales à travers les années et l’alimentation est une sorte de béquille pour notre survie…


Alors aujourd’hui, chacun doit, selon moi, avoir une façon de s’alimenter unique, qui lui permet de vivre en harmonie avec son quotidien et sa nature mais en partant d’une base commune :

- Une alimentation biologique

- Une part de crue très importante

- Les fruits et les légumes sont les aliments les plus abondants

- La chaire animale doit être limitée (nous reviendrons sur toutes les raisons de ces limitations plus tard)

- Chaque produit consommé doit être le moins transformé possible (les céréales et farines doivent être complètes, on bannit les sucres industriels et les produits transformés)

- Les aliments dévitalisants doivent être évités dès que possible


Alors, est ce que ça vous parle ?