Le soleil

Maintenant que nous avons vu les outils principaux pour être en forme : l’alimentation, le mouvement, l’eau et le travail sur notre corps mental, nous allons passer aux outils secondaires et ce premier-là, si vous me connaissez bien, est mon préféré !!


Je crois que j’ai une légère (immense) obsession pour le soleil (je suis assez connue pour ça ). Mais à juste titre !! Nous avons tous entendus parler du taux de suicide élevé dans les pays nordique, particulièrement en hiver quand il n’y a que quelques heures à peine de soleil par jour. Ce n’est pas pour rien que nous avons choisi de vivre dans un pays tropical 6 mois de l’année !


LE SOLEIL ! Rien que ce mot me met en joie. Pourtant, il a eu sacrément mauvaise presse ces dernières années. Je vais faire attention à ma façon d’exposer les choses car je sais que certaines personnes souffrent de mélanomes et autres troubles de la peau liés en partie au soleil. Je vais essayer d’être claire et nuancée (essayer !).

Alors alors, qu’est ce qui rend le soleil si bon pour nous ? Voilà une liste totalement non-exhaustive pour vous faire rentrer dans ce cercle très non-privé des adorateurs du soleil dont je fais partie :


- La vitamine D : autour de moi, rare sont ceux qui ne se supplémentent pas en vitamine D et pourtant, elle n’est finalement pas si inaccessible. C’est sûr que nos rythmes de vie ne nous aident pas sur ce coup-là, car les heures que nous devrions passer dehors, à la lumière naturelle (même pas besoin que le ciel soit bleu pour en profiter), sont souvent celles que nous passons dans un bureau sous des néons. Bon, j’en fais des caisses mais c’est à peu près ça. Et surtout en hiver !!


Pour profiter des bienfaits de cette lumière naturelle et avoir notre boost de vitamine D, il faudrait, l’hiver, s’exposer aux heures de midi et pas seulement le bout du nez, les avant-bras, les demi jambes, tout le visage … (car ce sont les endroits où la peau est fine). L’été, c’est bien plus simple, et ce n’est pas en faisant la crêpe à midi que l’on en bénéficie le plus, l’idéal sont les heures du matin jusqu’à 10-11H puis à partir de 16h car alors la peau ne crame pas, ne cherche pas à se protéger et profite entièrement des rayons du soleil.


Et de la vitamine D, nous en avons besoin !! Pour nos os, mais aussi pour notre moral, notre système immunitaire, notre fertilité et pour son effet équilibrant général qui la met aujourd’hui sur le devant de la scène dans toutes les recherches sur le cancer, l’obésité, le diabète…


- La vitalité : eh oui, le soleil nous envoie des rayonnements qui nous sont vitaux, tout comme le sont les ions négatifs des forets, des bords de mer et des cascades. L’énergie vitale, c’est ce qui nous anime et, encore une fois, nos rythmes de vie sont souvent très demandeurs en énergie vitale : le travail, souvent très mental, est épuisant, nous ne dormons pas assez et notre sommeil est rarement de bonne qualité, nous mangeons trop et des aliments transformés rendant nos digestions extrêmement énergivores, nous passons beaucoup de temps devant les écrans…). Ils sont non-seulement drainants en énergie vitale mais en plus, ils ne nous permettent pas toujours de nous recharger suffisamment, ce qui nous amène souvent à un déficit. Le soleil est l’un des meilleurs remèdes pour nous recharger !!


- La joie : je sais que je suis un peu obsessionnelle du soleil mais c’est pour une bonne raison non ? Qui n’est pas plus heureux l’été, en terrasse, sur la plage, en randonnée, dans la mer ou ailleurs, au soleil ? Je pense que la plupart des gens économisent pour pouvoir se payer des vacances au soleil au moins une fois dans l’année, parce que nous savons tous à quel point cela nous fait du bien. Ok, je ne vous apprends rien, mais du coup, pourquoi attendre les vacances ? Le soleil est là toute l’année ! Parfois caché derriere les nuages, parfois présent moins longtemps de de plus loin, mais il est tout à fait possible d’en profiter toute l’année !


Pour ceux qui le connaisse, mon mari, Niels, a vécu en short pendant 1 an avant que nous partions au Congo. Pour ceux qui n’assument pas au boulot (ah bon ?), nous avons tous des weekends/jours off, et il est temps de se découvrir un peu. Peut-être pas à 20h le 1er février mais en journée, quand le soleil sort sa tête, franchement, le froid c’est dans la tête (c’est lui qui le dit pas moi).


Bon et pour les plus frileux, comme moi, on peut toujours s’exposer les avant-bras dès qu’un rayon pointe le bout de son nez, manger en terrasse dès que possible, même bien couverts, faire des sorties nature le weekend plutôt que des aprems Netflix (qui font du bien de temps en temps, j’entends !!), sortir du bureau tous les midis, courir dehors plutôt qu’en salle, se mettre à la marche, squatter la maison des copains qui vivent en dehors des grandes villes les weekends ou dès que le télétravail est possible, ou travailler de votre balcon (et pourquoi pas en short hein ?).


Et pour potentialiser encore plus la pénétration des rayons du soleil, le gant de crin est notre meilleur allié. J’oublie de le faire constamment alors que je sais qu’une peau libérée de ses cellules mortes est à la fois plus saine et surtout plus ouverte et réceptive !


Maintenant, on attaque la partie qui m’attirera peut-être quelques coups de bâtons… « Ma peau n’est pas faite pour le soleil », « dès que je vais au soleil je ne bronze pas, je brûle », « le soleil est la clé pour un bon cancer de la peau ».


Et effectivement, je le vois autour de moi, beaucoup ne peuvent plus prendre le soleil du tout… Ce qu’il faut savoir, c’est que le soleil stimule notre vitalité. Et donc stimule notre élimination par la peau parce que le corps est constamment en recherche d’élimination pour pouvoir fonctionner de la manière la plus optimale.


Chez certains, la peau est leur organe fort, c’est elle qui élimine le plus facilement quand il y en a besoin. Et lorsqu’elle est en plus stimulée par le soleil, les toxines ressortent et peuvent créer des amas de déchets. Petit à petit, ce phénomène peut dérailler par trop plein, fatigue de la peau ou par une quantité de toxines trop importante, c’est là que les cancers arrivent. Et ce phénomène n’est pas toujours lié au soleil d’ailleurs ; aujourd’hui, et c’est très controversé, certaines études commencent à sortir démontrant qu’il n’y a pas de liens sûrs entre exposition au soleil et cancers.


Pour les coups de soleil, on est sur un autre problème. Une peau saturée en toxines et en cellules mortes qui ne laisse pas passer les UV, qui du coup, brulent la peau. Et aussi des expositions à des heures trop chaudes, où la quantité d’UV est trop élevée de toute façon pour faire bronzette.


Pour remédier à ça, la solution universelle est la crème solaire et le lycra. Et je comprends entièrement ! Le souci, c’est qu’à force de trop se protéger, on ne profite plus des bienfaits du soleil. Et en plus, la plupart des crèmes solaires aujourd’hui sont extrêmement chimiques et comme on les porte en plein soleil, avec dilatation maximale des pores de la peau, ça pénètre bien bien et je ne pense pas que ça aide notre peau en termes de décrassage et d’équilibration cellulaire.


Attention ! Je ne suis pas en train de vous dire d’oublier crème et lycra et d’aller griller à 12h à Saint-Tropez un 15 aout !! Mais il y a d’autres solutions :


- Arrêter l’exposition au soleil aux heures trop nocives et lorsque ce n’est pas possible, se protéger avec des crèmes minérales bio - qui agissent comme porter un vêtement (ce qui rend les traces blanches assez difficiles à faire partir c’est sûr) – et un lycra ou des habits


- Bouger au soleil : oui oui ! la transpiration est un anti-UV naturel ! Nous sommes en fait fait pour vivre au soleil, seulement par pour stagner au soleil, donc le sport sur la plage est plus que recommandé.


- Utiliser des anti-UV naturels : comme l’huile de coco, l’huile de germe de blé ou l’huile d’avocat. Attention, ils ne sont pas aussi efficaces que de la crème minérale 50 donc évitez de les tester au soleil de midi !!


- Detoxifier : ce sont les toxines qui, remontant à la surface de la peau pour être éliminées, en particulier lorsqu’elles sont stimulées par le soleil, créent des brûlures. Les coups de soleil ne sont qu’un symptôme de l’encrassement. Donc merci pour le message, on se met à la detox si on veut pleinement continuer à profiter de cette source infinie d’énergie et de bienfaits !


- Gommer : en gommant notre peau régulièrement, nous éliminons les cellules mortes qui créent une barrière à la pénétration des UV et donc entrainent des brulures.


- Les bains d’ombres : pour celles et ceux qui ont vraiment atteints une saturation de leur peau et rougissent au moindre rayon du soleil, commencez par des gommages réguliers, une detox (ou plusieurs) et des bains d’ombres. Même si vous n’êtes pas en plein soleil, le soleil est réfléchi et arrivera donc légèrement jusqu’à vous pour petit à petit réhabituer votre peau. Non, vous n’avez pas consommer tout votre « capital soleil », simplement vous ne pouvez plus aller au soleil tant que les cellules mortes ne seront pas virées, les toxines seront en moins grandes quantité et votre peau réhabituée. Ce serait dommage de ne plus jamais vous mettre au soleil quand même, simplement, il vous faudra un peu de temps.


Bon je vous laisse, il fait un temps de rêve alors je vais aller me faire un petit boost de vitamine D et d’énergie vitale ! A très vite !